28 février 2007

La poësie violentée

Les Francais chantent la gloire des deux ou trois poetes dont ils connaissent le nom mais qu'ils ne lisent pa. Et lorsque les médias prétendent faire une place à la poésie, c'est pour diffuser des vers demirliton péniblement fabriqués par un de leur collègue, handicapé de la langue francaise. Bien entendu:hypocrisie d'usage:,je ne vise personne en particulier, mais je me retiens. Après tout, tant de barbouilleurs se disent peintres , pourquoi n'importe  quel annoneur ne pourait-il pas usurper  la qualité de menestrel ?

                                         Septembre 2006                         M.de l'O.

Posté par mdelormeraie à 18:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur La poësie violentée

Nouveau commentaire